L’ « Ingénieur de l’année » est un Directeur de projets !

Didier Evrard, Directeur du programme A350 chez Airbus, a été désigné « Ingénieur de l’année » par L’Usine Nouvelle et Industrie & Technologies. Un titre qui récompense non seulement ses réalisations chez EADS, mais également un parcours professionnel exemplaire. Décryptage en forme de biréacteur à fuselage large et long rayon d'action.

Didier Evrard, 60 ans, est le Directeur du programme A350 chez Airbus. Diplômé de Sup'Aero et de l'Ecole centrale de Lyon, il est devenu un expert reconnu de la conduite de projets, dans le secteur de l’armement et de l’aéronautique (notamment chez Matra, MBDA France, puis EADS). Choisi en 2007 pour chapeauter le programme A350 XWB d’Airbus, il s’est distingué par la mise en place de processus de gestion de projets très aboutis et le développement de nombreuses mesures associées, comme par exemple une communication soignée (notamment en direction des clients, comme Qatar Airways), des démonstrateurs technologiques (notamment pour la maîtrise de la consommation de carburant), une harmonisation du planning avec les sous-traitants et une collaboration étroite avec les compagnies aériennes. Son expertise en matière de gestion de projets ne date pas d’hier et ses anciens collègues chez Matra et MBDA assurent que les méthodes et outils mis en place par Didier Evrard sont encore utilisés aujourd’hui. 

 

Une gestion de projets innovante pour un programme de plus de 11 milliards €


Le programme A350 XWB (pour eXtra Wide Body – « fuselage extra-large ») a été lancé en décembre 2006. Il vise à la construction et la commercialisation d’un avion de ligne long-courrier et moyen porteur, devant concurrencer le Boeing 787 Dreamliner sur le marché des avions de 250 à 400 sièges. Bénéficiant des dernières innovations en matière d’aérodynamique, de technologies et de conception, cet appareil est caractérisé par une consommation de carburant 25% inférieure à celle de ses concurrents du segment des long-courriers. Plus de 70% de la cellule de l’avion (c’est à dire fuselage, voilure, l'empennage et train d'atterrissage) est fabriquée à partir de matériaux avancés (structures en composite combinant du titane et des alliages d’aluminium de pointe). Le fuselage innovant en plastique renforcé en fibres de carbone réduit son poids tout en facilitant la maintenance. Un travail particulier sur l’aérodynamisme a permis de rendre l’A350 XWB plus rapide, plus efficace et moins bruyant. Une ligne d’assemblage finale éco-efficiente a été construite à Toulouse et mise en service en 2012.

 

Airbus a misé plus de 11 milliards € sur le programme A350 XWB. 13 000 ingénieurs sont mobilisés depuis 2007 et trois versions du projet ont été étudiées avant le lancement de sa construction. Le premier avion sera livré au second semestre 2014 à Qatar Airways, soit avec seulement un an de retard par rapport au délai fixé initialement, ce qui est peu compte-tenu de la complexité du programme. Déjà 600 exemplaires de l’A350 XWB ont été commandés par des compagnies aériennes du monde entier. 2016 marquera la fin du programme. On ne sait pas encore quels seront les projets de Didier Evrard qui est par ailleurs un passionné de cross-country et de golf, mais nul doute qu’il empruntera de temps en temps son « bébé » pour voyager…

 

Lire l’article 

 

En complément :

un dossier sur les 10 ans de « L’Ingénieur de l’année » ,
une petite histoire du projet  et la fiche wikipedia de l’A350 XWB.

 

A lire sur MyProjectCafe :

« Y a-t-il un pilote dans l’avion ? » 
et « P.I.L.O.T : méthode d’identification et de résolution des problèmes ».

© Igor Yaruta - Fotolia.com

Votre notation : Aucun Moyenne : 4.8 (4 votes)